07 février 2017

Les maronites célèbrent la fête de Saint Maroun

Le premier dimanche de février, l’Eglise a célébré la fête de Saint Maroun, prêtre ermite qui fonda l’Eglise maronite. A cette occasion, l’année du martyre et des martyrs a été annoncée.

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/les-maronites-celebrent-la-fete-de-saint-maroun-12393"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://cmc-terrasanta.com/fr/video/les-maronites-celebrent-la-fete-de-saint-maroun-12393.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
C’est à quelques pas du Saint Sépulcre, entre les ruelles étroites de la vieille ville que se trouve le couvent maronite. Mgr Moussa El Hage y a présidé une messe en l’honneur de Saint Maroun.

Dans son homélie, l’évêque, entouré des autorités catholique latine et orthodoxe, a mis en exergue la valeur de l’unité. Les fils de Saint Maroun, a-t-il ajouté, sont réunis ici pour prier, souhaitant qu’un jour la paix et l’harmonie puissent enfin régner sur cette terre.

S. E. Mons. Moussa El-Hage
Archevêque maronite de Haïfa et de Terre Sainte
”Aujourd’hui nous fêtons Saint Maroun. Il y a une différence de 1 600 ans entre lui et nous, mais sa spiritualité est toujours nouvelle, car elle est greffée sur Jésus : il était disciple du Christ. Aujourd’hui, avec notre patriarche maronite, tout le peuple maronite et le président, -toujours maronite au Liban-, nous célébrons ensemble afin que ce saint nous donne la force et le courage de continuer notre mission ici en Orient, et notre ouverture vers l’occident”.

Mgr Moussa a en outre confirmé la nouvelle qui circulait déjà depuis quelques jours : à partir de mars 2017, dans l’Eglise maronite, débutera “l’année du martyre et des martyrs” maronites et chrétiens en orient.

L’Eglise maronite est orientale, elle est née entre la fin du IVe siècle et le début du Ve siècle. Elle est en pleine communion avec le Saint-Siège, mais conserve certaines caractéristiques propres.

P. JOSEPH  ISSA
Curé maronite de Nazareth
“Un des principaux éléments qui distinguent l’Eglise maronite est celui d’être une Eglise ‘ascétique’, une Eglise de ‘vie consacrée’, c’est-à-dire une Eglise construite sur la vie de Saint Maroun et de ses disciples. Un autre aspect spécifique tient au fait que, de la divine liturgie, nous avons conservé la consécration en syriaque”.

L’Eglise maronite en Terre Sante compte environ 11 000 fidèles qui vivent dans plusieurs villes, principalement en Galilée.

P. JOSEPH ISSA
Curé maronite de Nazareth
“La grande partie des maronites de Terre Sainte vit en Galilée, dans plusieurs villes : Haïfa, Jish, Nazareth, Acre, Ausfieh et autres. Chaque communauté a sa propre célébration, qui commence avec la sainte messe et se poursuit avec une petite réception en famille, où tous peuvent s’échanger les voeux”.