30 avril 2015

Saint Gérasime, un des plus anciens monastères de Palestine

Saint Gérasime, situé près de l'oasis de Deir Hajlah dans le désert de Juda, est l’un des monastères les plus anciens de Palestine.

Liturgies

Loading the player...
Embed Code  

Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Copy the code below and paste it into your blog or website.
<iframe width="640" height="360" src="https://www.cmc-terrasanta.org/embed/saint-gerasime-un-des-plus-anciens-monasteres-de-palestine-8571"></iframe>
Pour demander une vidéo de qualité supérieure
Veuillez envoyer un email à :
info@cmc-terrasanta.org

Objet: Demande de vidéo de qualité supérieure

Message :
Archives personnelles / promotion du CMC / TV Broadcasting

http://cmc-terrasanta.com/fr/video/liturgies-4/saint-gerasime-un-des-plus-anciens-monasteres-de-palestine-8571.html

Aucune partie de cette vidéo ne peut être éditée ou diffusée sans un accord conclu au préalable avec le Christian Media Center convenant des termes et conditions de l'édition et de la diffusion.
À 2 km du cours du Jourdain, au milieu du désert de Deir Hajlah, se trouve le monastère de Saint Gérasime, qui porte le nom du saint qui l’a construit au quatrième siècle après Jésus-Christ, et qui est l’un des plus anciens monastères de Palestine. La commémoration du saint a lieu chaque année le 4 mars. Selon les sources de l’Eglise, Saint Gérasime est mort en 479 après JC.

SAMI GHRAIEB
Guide touristique
« Il s’agit là d’un des nombreux monastères du désert de Judée. La vie monastique dans le désert a commencé au troisième siècle après Jésus-Christ, et s’est répandue jusqu'au Sinaï, dans le désert, parce que beaucoup voulaient adorer le Seigneur, en abandonnant leur vie matérielle pour se consacrer à la vie spirituelle. Ceci est l'une des cellules ou l’un des cloîtres qui ont été construits pendant cette période, afin que les moines puissent se retrouver pour prier ou pour prendre leurs repas. L'importance de ce lieu réside dans le fait que le supérieur de ce monastère était Saint Gérasime. »

A l'intérieur du monastère, se trouve une petite chapelle, construite au temps des apôtres dans une grotte qui selon la tradition aurait abrité la Vierge Marie, saint Joseph et l'enfant Jésus au cours de leur fuite en Egypte pour échapper à Hérode. La chapelle est maintenant située sous l'église principale du monastère. Elle se compose de trois nefs, et a été construite pour commémorer les saints qui vivaient en ermites dans le désert de la Mer Morte.

YACOUB AL-ARASH
Expert en Archéologie chrétienne
« Le premier moine qui a vécu ici et qui a fondé l'ermitage s’appelait Malawoon, et était l’un des disciples de saint Kiratone, au deuxième siècle. Puis vint Saint Gérasime. Saint Malawoon croyait qu'il devait construire son ermitage ici en l'honneur de saint Joseph, de la Vierge Marie et de l'enfant Jésus. »

MOHAMMED MANSOUR
Ministère Palestinien du tourisme et de l'archéologie
« Deir Hajlah est important pour la religion chrétienne, car la Vierge est passé par cet endroit avec Jésus. C’est une des raisons pour laquelle l’endroit s’appelle Deir Hajlah. Ce nom vient du verbe "hajlat" en arabe, qui signifie « marcher sur une seule jambe ». La Vierge en portant Jésus a marché sur un pied, quand ils fuyaient les Romains. Voilà l’explication.
Cet endroit était un monastère byzantin, comme le prouve l'existence de mosaïques byzantines sur le sol de l'église. »

Actuellement, un escalier sur fond de mosaïques représentant la Palestine à l'époque d'Alexandre le Grand est en construction dans le monastère.
Le monastère est doté d’une librairie et d’une boutique de souvenirs, d’un jardin pour accueillir les touristes et d’un atelier de mosaïque. Plus au nord, se trouve la source de Hajlah, qui a donné naissance à une petite oasis dans le désert avec une végétation luxuriante.